Elèves et artistes au cœur de projets artistiques

Elèves et artistes au cœur de projets artistiques
04 mai 2017

Le Théâtre d’Orléans, comme beaucoup de scènes nationales, met en place de nombreuses actions artistiques et culturelles à destination du public de son territoire. Ces rendez-vous – qu’ils s’agissent de rencontres avec les artistes, de master-classes, de conférences ou visites – sont organisés tout au long des saisons, permettant de donner un regard différent sur la création, un accompagnement pour une meilleure compréhension des oeuvres de la création contemporaines.

Ces actions pour certaines d’entres-elles sont reconduites chaque année, c’est le cas pour l’action nommée « Session » à Orléans, qui se renouvelle pour la 9ème édition cette année. L’objectif est de proposer des ateliers de transmission et de création à destination des publics scolaires des écoles primaires, collèges et lycées de la région, en passant par les élèves du conservatoire d’ Orléans.

Ce programme soutenu par la DRAC Centre Val-de-Loire permet aux élèves de découvrir de nouveaux univers de la création artistique au côtés des artistes directement.

Pour « Sessions  9 », huit projets artistiques différents ont été mis en place grâce à l’engagement de neuf artistes et aux partenariats développés avec  : une mairie, un collège, six lycées. Au total neuf classes seront accueillies ce 5 mai 2017 à la Scène nationale d’Orléans.

Cela représente quelques 137 participants et leurs enseignants, qui auront la chance de se familiariser à la création artistique et qui auront la possibilité de présenter le résultat de leur expérience sur les planches du théâtre.

Ci-dessous, un résumé en vidéo de « session 8 »

réalisée par Monkyshot production en juin 2016

Au programme de cette restitution d’ateliers :

« Le piano au XXe siècle, vers de nouveaux horizons sonores » mené par le pianiste Julien Blanc qui a permis aux élèves de Première et Terminale du Lycée Jean Zay d’Orléans de découvrir la musique contemporaine et sa richesse en étudiant des œuvres de Cage ou Ligeti et de créer deux performances originales.

Des élèves de seconde d’une autre classe et école, ont réalisé un clip vidéo sur leur établissement scolaire mélangeant les sons de leur environnement. Ils ont pu créer un morceau de musique aux influences hip hop grâce à la création de samples : c’est le projet « Machine 2P2 ». Les élèves ont également eu la chance de participer à un clip réalisé par le vidéaste Samuel Archambault dans leur lycée.

Si certains ont créé leurs propres samples, d’autres ont pu imaginer, construire et jouer d’un instrument de leur invention, personnalisé grâce aux conseils d’Anthony Baron (alias Anton Mobin, compositeur, créateur sonore, musicien expérimental) pour le projet « Boites à sons 1 & 2 ». Une expérience originale où l’improvisation a également été de la partie et qui confirme à chacun que la musique et son expérimentation est à portée de main, que l’on possède ou non des connaissances théoriques.

« Si la tendresse m’était contée », aborder la rencontre, le partage et l’enrichissement grâce à la musique tout au long de la vie. Un projet intergénérationnel dans lequel les élèves du collège Jeanne d’Arc d’Orléans ainsi que des personnes âgées ont pu, au fil des séances se retrouver autour de la musique.

Vous pourrez également retrouver dans le cadre de la restitution de Session 9, « Aux Arts, Lycéens et Apprentis ! » un projet mené avec  la Région Centre-Val de Loire et en partenariat avec le Rectorat de l’Académie d’Orléans-Tours et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt avec différentes actions artistiques mise en oeuvre dont…

« Paper performances » livrera les recherches d’élève du Lycée Saint Paul Bourdon Blanc autour de la performance artistique et du papier pour découvrir comme le papier influence les gestes et notre identité : un projet qui gravite autour d’un extrait de texte de Michel Fournier.

Les élèves du Lycée Des Métiers Paul Gauguin quant à eux, se sont interrogé sur les liens entre plusieurs disciplines artistique avec la mode. Le projet « Paper Less, paper Dress » : Quels gestes de fabrication sont à l’œuvre ? Quels codes de la représentation ? à découvrir !

Enfin, une scène de « Buffet à froid » par Bertrand Blier a été choisie et étudiée par la classe de première L option théâtre du Lycée Voltaire qui on pu proposer une série de transformations autour de cette scène de départ en traitant ses enjeux physiques et textuels. Les propositions des élèves seront sur la scène également ce vendredi !


Découvrir tous les projets et leur restitution :

Vendredi 5 mai à 20h

au Théâtre d’Orléans (salle Touchard)

Entrée Gratuite – Réservation conseillée ici

Share