Ça bouge ! #1

Ça bouge ! #1
27 janv. 2021

En attendant de rouvrir leurs portes et impatientes de vous retrouver, les scènes nationales fourmillent d’imagination et maintiennent un lien permanent avec les artistes et le public, plus particulièrement les plus jeunes. Festivals, accueil des scolaires, actions hors les murs, rencontres, conférences, échanges, ateliers de pratiques artistiques, résidences, construction de décors, expositions etc. Tous les moyens sont bons pour aller à votre rencontre en présentiel, tout en respectant les protocoles établis.

Les équipes s’adaptent, innovent et ne lâchent rien. A vous de le découvrir.

Nous sommes prêts !

En janvier le coeur bat au rythme des résidences d’artistes.

En scène !

L’Équinoxe, scène nationale de Châteauroux, a accueilli la Compagnie La Tarbasse du 4 au 15 janvier derniers, l’occasion de répéter le spectacle Les Tisserandes, dirigé par Mélodie Joinville.

A la Scène nationale d’Albi c’est Gabrielle Randrian Koehlhoeffer et la Compagnie MegaSuperThéâtre qui ont foulé les planches pour des répétitions autour du Gasy Jazz Project.

A Saint-Nazaire, le planning de janvier est chargé. La scène nationale a ouvert ses portes à trois compagnies et artistes :

  • Du 4 au 8 janvier : La Compagnie KF pour les répétitions autour du spectacle La Galette des Reines.
  • Les 21 et 22 janvier : Nina La Gaine pour le projet Le Minot.
  • Les 25 et 26 janvier : Yvann Alexandre en résidence avec sa pièce Se méfier des eaux qui dorment.

Une quatrième résidence a débuté aujourd’hui, mercredi 27 janvier, avec la Compagnie La Migration venue travailler son spectacle Lieux Dits jusqu’au 2 février prochain.

Le Théâtre 71 à Malakoff, doté d’un lieu spécifique nommé la Fabrique des arts, a accueilli deux résidences, dont une est toujours en cours. La Compagnie Tourneboulé a ouvert le bal, en janvier, avec une résidence autour de la pièce Je brûle (d’être toi) et deux filages devant un public de professionnels le 7 janvier. La Compagnie Louise est actuellement en répétition pour le spectacle Jimmy et ses soeurs qui sera présenté aux professionnels les 28 et 29 janviers prochains.

 

Incandescences d’Ahmed Madani en résidence au Théâtre 71, scène nationale de Malakoff  © Reportage de Minimum Moderne 

Quand artistes et population s’en mêlent s’emmêlent

S’il reste difficile de maintenir le lien artiste-public, il n’en est pas pour autant impossible. Les scènes nationales oeuvrent sans cesse au bon entretien de ces relations en proposant des ateliers et/ou actions.

La Scène nationale d’Orléans a ouvert ses portes à vingt-neuf volontaires pour une expérience avec la chorégraphe Cécile Loyer grâce au projet Kartographie#Orléans. Ce voyage artistique en construction est un récit réunissant le vécu et les histoires des différents participants. Initiés par la chorégraphe, ces ateliers permettent une rencontre avec Éric Domeneghetty, complice de Cécile Loyer. La restitution se fera avec l’accompagnement de danseurs professionnels et se tiendra à huis clos le 31 janvier prochain devant un public de professionnels.

© Aaron Benjamin – Kartographie#Orléans

 

Aux Scènes du Jura, les 9 et 10 janvier derniers, de jeunes comédiens amateurs jurassiens ont eu la chance de travailler avec la metteuse en scène Céline Hilbich, associée à Kheireddine Lardjam, metteur en scène du spectacle Avoir 20 ans. C’est autour de cette oeuvre, et sur le plateau de la scène nationale de Lons-le-Saunier,  que sont déroulés les ateliers.

 

© Atelier autour du spectacle Avoir 20 ans à la scène nationale de Lons-le-Saunier

 

La Maison de la Culture d’Amiens, elle, accueille une trentaine de jeunes danseurs, acteurs, skateurs, ou encore chanteurs pour partager un projet de spectacle avec Christophe Haleb. Pendant un an, le chorégraphe et réalisateur à exploré les rues d’Amiens à la recherche de jeunes talentueux dans divers domaines. L’idée est ici de travailler à la création d’une pièce participative mêlant la danse, les arts plastiques, le cinéma et une installation visuelle et sonore.

© Atelier de création à la Maison de la Culture d’Amiens avec trente jeunes

 

Maintenir pour l’avenir

A l’Équinoxe, l’unité et l’avenir de la scène nationale de Châteauroux règnent en maîtres. Du 6 au 8 janvier, l’équipe s’est réunie lors d’un séminaire où étaient proposés différents groupes de réflexion autour de thématiques clés telles que l’écoresponsabilité, le territoire, les partenariats, le public, le spectacle vivant, etc.

© Séminaire de l’équipe de l’Équinoxe, scène nationale de Châteauroux

 

 

Pour la scène nationale de Saint-Médard-en-Jalles, la séance scolaire du spectacle musical MU a été conservée le 26 janvier dernier. Cette séance s’est déroulée au Carré-Colonnes dans le cadre de POUCE !, festival de danse jeune public de la Manufacture – CDCN Nouvelle Aquitaine. Cette année, l’édition du festival était dédiée aux écoles, collèges et lycées.

 

Quant à la Scène nationale d’Albi, elle a opté pour le maintien de “Ma journée à la SNA” où cinquante-deux élèves ont eu la chance de participer à des ateliers d’initiation au théâtre autour du texte J’ai trop d’amis de David Lescot et en compagnie de la comédienne Pascale Calvet.

© Séance scolaire autour du texte J’ai trop d’amis de David Lescot
Share