Ça bouge ! #10

Ça bouge ! #10
05 mars 2021

En attendant de rouvrir leurs portes et impatientes de vous retrouver, les scènes nationales fourmillent d’imagination et maintiennent un lien permanent avec les artistes et le public, plus particulièrement les plus jeunes. Festivals, accueil des scolaires, actions hors les murs, rencontres, conférences, échanges, ateliers de pratiques artistiques, résidences, construction de décors, expositions etc. Tous les moyens sont bons pour aller à votre rencontre en présentiel, tout en respectant les protocoles établis.

Exception à la règle de la métropole, le public peut être accueilli dans les lieux culturels en outre-mer. Pour autant l’équipe de la scène nationale L’Artchipel à la Guadeloupe organise ses activités et l’accueil tout autour de son équipement principal en raison de travaux de rénovation prévus de longue date.

Malgré l’impossibilité d’accueillir le public en son sein pour cause de travaux, L’Artchipel donne accès à ses jardins et continue ses actions hors-les-murs. En effet, depuis octobre dernier, un grand chantier de réhabilitation est en cours à la scène nationale de La Guadeloupe. Dès octobre 2021, les portes rouvriront, donnant accès à trois salles entièrement rénovées.

Retour à l’école

L’absence d’espace scénique au sein de L’Artchipel n’empêche pas la scène nationale de créer du maillage sur le territoire et de construire divers partenariats avec les communes, les institutions et les institutions privées. Ces partenariats et échanges permettent aux artistes d’investir les écoles, les espaces culturels et autres espaces autorisés et servent à accueillir le public ou un spectacle en cours de création.

Un parcours artistique et pédagogique autour de la tournée On zatrap pou Konpè Lapen, de la compagnie Moov’art, a été pensé. Ce spectacle de théâtre de marionnettes, inspiré de contes et légendes de la caraïbe, est à destination des écoliers du Nord et Sud Basse-Terre. Plusieurs temps sont prévus afin de diversifier les lieux de diffusion et les publics. En décembre, le premier temps était à destination des familles et des scolaires de la Grande-Terre et de la Basse-Terre. Un troisième temps est en cours d’élaboration et vise quatre autres îles de l’archipel.

On zatrap pou Konpè Lapen, de la compagnie Moov’art ©JP Listoir

L’Artchipel expose

Jusqu’au 11 mars, les jardins de la scène nationale de La Guadeloupe sont accessibles et occupés par l’exposition Mofwaze – Métamorphose lèspozisyon entèwnasyonal de Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup. L’occasion de mieux comprendre la démarche de ce collectif et de mettre son travail autour du masque ou “mas” en perspective avec l’histoire et la culture de la Guadeloupe.

 

Des Bik a pawòl, autrement dit des cercles de paroles ou conférences, sont également organisés de manière hebdomadaires. Ces moments d’échanges sont disponibles en live stream sur les réseaux sociaux de L’Artchipel ainsi qu’en présentiel à la galerie Adolphe Catan au sein de la scène nationale.

Bik a pawòl © JP Listoir
Crédits photos pour l’exposition Mofwaze – Métamorphose lèspozisyon entèwnasyonal de Voukoum Mouvman Kiltirèl Gwadloup :
© JP Listoir
© F Bassien Capsa

Accompagnement des artistes

Plusieurs projets de créations sont soutenus par la scène nationale qui, même si elle ne peut les accueillir en résidence, facilite l’accès des équipements du territoire en créant des partenariats avec les institutions. La ville de Basse-Terre ou une école de danse, par exemple, ont accepté de mettre leurs espaces de répétition à disposition.

Les artistes, compagnies et projets épaulés par L’Artchipel sont :

  • La compagnie La Mangrove pour le projet Ustium 
  • Metis’Gwa, en collaboration avec Léo Lérus, pour Belles Places 
  • La compagnie Myriam Soulanges avec Cover 
  • Le Théâtre du Grabuge et la création Entre 2 Rimes 
La compagnie La Mangrove © JP Listoir

 

Les artistes sont également accompagnés sur les tournées. En janvier, c’est la coproduction Chanzy, de Pak’O Major qui a ouvert le bal à l’occasion d’une tournée du CEDAC – Collectif des espaces de diffusion artistiques et culturelle de Guadeloupe. Dans ce même cadre, L’Artchipel soutient l’organisation d’une prochaine tournée de Théâtre or not Théâtre de la Com’eddie@rnell.

Aussi, en 2019, le DDCA – Département Développement et Coopération Artistiques a initié “La Collection” dans le but de proposer des projets artistiques au réseau culturel français à l’étranger. Depuis cette année, il peut s’agir de projets en présentiel comme de projets digitaux.

L’Artchipel fait partie des 59 institutions partenaires ayant fait 135 propositions, grâce à l’impulsion de Gaëlle Massicot-Bitty, responsable du pôle spectacle vivant et des musiques actuelles à l’Institut français.
Trois projets de la scène nationale de La Guadeloupe ont été retenus pour la collection été-automne 2021:

  • Le spectacle chorégraphique Danse si t’es du Collectif Hedo
  • Le documentaire Nation sans états d’âmes d’Anaïs Verspan
  • La pièce Moi Chien Créole de Dominik Bernard
Share