Ça bouge ! #4

Ça bouge ! #4
09 févr. 2021

En attendant de rouvrir leurs portes et impatientes de vous retrouver, les scènes nationales fourmillent d’imagination et maintiennent un lien permanent avec les artistes et le public, plus particulièrement les plus jeunes. Festivals, accueil des scolaires, actions hors les murs, rencontres, conférences, échanges, ateliers de pratiques artistiques, résidences, construction de décors, expositions etc. Tous les moyens sont bons pour aller à votre rencontre en présentiel, tout en respectant les protocoles établis.

Exception à la règle de la métropole, Tropiques Atrium, la scène nationale de La Martinique accueille le public.

Une chance !


A Fort-de-France, en Martinique, la scène nationale est toujours autorisée à accueillir le public en son sein. Si le premier mois de l’année fut riche en spectacles, en cinéma, en conférences ou encore en expositions, le mois de février n’est pas en reste. Découvrons ensemble les actions et événements organisés à Tropiques Atrium !

En scène !

A destination du tout public ou des scolaires, les représentations s’enchainent. Le 6 février, Hubert Petit-Phar a présenté son spectacle dansé Au bout du souffle. La veille, il partageait la scène avec Ana Pérez et ses Répercussions lors d’une séance ouverte aux scolaires. La scène nationale de Martinique programme, toute l’année, une série d’ateliers, de spectacles, de visites du bâtiment dans le cadre d’actions d’éducation artistique et culturelle. Ces actions s’adressent au public scolaire, au public en difficulté et aux formateurs.

© Au Bout de Souffle – Hubert Petit-Phar

 

Le 11 février prochain, c’est l’auteur-compositeur et multi-instrumentiste Bambouman qui prendra possession du plateau et embarquera les spectateurs lors de son voyage musical Kamoata.

Enfin, le 26 février, la musique traditionnelle martiniquaise résonnera dans la salle Aimé Césaire où se produira le groupe Malavoi. Dans leur dernier opus Masibol, la musique traditionnelle est, une fois de plus, revisitée et modernisée grâce à la salsa, la musique cubaine ou encore le jazz.

© Bambouman

 

En création

Les résidences de création et ateliers de recherche continuent sur les plateaux :

  • La Compagnie du Théâtre des deux saisons et son créateur Nelson Rafaell Madel travaillent autour de textes d’auteurs contemporains.
  • La comédienne Steffy Glissant oeuvre à la création d’un projet pluridisciplinaire.
  • Alexandra Déglise et la DALA CompaNY élaborent leur premier projet Les Îles de Raphaël – Volet 1, Djab An Ko
  • L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste Jonathan Dansicare prépare son nouveau spectacle lors d’une résidence tout en musique.
  • Ali Babar Kenjah s’installe quelques jours à la scène nationale de Martinique pour travailler son projet La nuit des gens libres.

Une programmation diverse et variée

Côté cinéma, Tropiques Atrium réserve aux spectateurs une programmation jeune public ainsi qu’une “Sélection Amour” spécialement conçue pour le mois de la Saint-Valentin. Pour rappel, il y a un peu plus d’un an, la scène nationale a obtenu l’agrément Centre National du Cinéma arts et essai. La salle Frantz Fanor, récemment numérisée, est ainsi devenue le deuxième exploitant reconnu par le CNC en Martinique.

Aussi, Les lectures d’Aliou, par Aliou Cissé, se tiennent tous les mardis et parcourent de nombreux textes allant d’Arthur Rimbault à Widad Amra.

Aliou Cissé © Frédéric Thaly

 

Expositions

Deux expositions à découvrir en février :

  • Au nom du père, de la fille et des Saint Soleil, une exposition collective naviguant entre l’héritage de Jean-Claude “Tiga” Garoute, à l’initiative du mouvement Saint-Soleil, et de sa fille Michèle Claude “Klode” Garoute. Les oeuvres des pionniers du mouvement seront visibles du 12 au 20 février.
  • Sève de Victor Anicet est également disponible jusqu’au 20 février.
Share