Comment la population participe à la vie des « maisons »?

ToDaBone_LAHORDE©Laurent-PHILIPPE
15 févr. 2019

Dans le cadre de l’Effet Scènes du 16 février au 16 mars 2019

Dans le cadre de son projet artistique et culturel, la Scène nationale invite les habitants et populations de son territoire à contribuer au processus de création, à échanger et débattre avec les artistes. Les habitants deviennent alors de véritables ambassadeurs.

Découvrez certaines de ces initiatives cette semaine.

Avec Scènes nomades, Les Scènes du Jura, Scène nationale de Lons-le-Saunier / Dole, diffusent en itinérance sur le territoire, une pièce de Sylvain Levey, Alice pour le moment, interprétée par des comédien.n.e.s amateurs, à la suite d’un atelier dirigé par l’auteur.
Ces amateur.e.s issues de troupes réparties dans tout le département sillonnent le territoire pour faire entendre l’écriture de Sylvain Levey. Un moment de théâtre et de convivialité les 16 et 17 février en dehors des murs des Théâtres, chez des foyers ruraux, en appartement, dans une salle des fêtes.

C’est quoi le jumpstyle ?
Initiation, partage et événement musical participatif le 20 février au Théâtre des Salins, Scènes nationale de Martigues.

C’est sur youtube que La Horde découvre des jumpers autodidactes à travers le monde et le jumpstyle, danse populaire post-internet qui émancipe et fédère. Des freestylers sont contactés pour rejoindre le collectif et créer le spectacle To da Bone.
Les Salins organise un atelier d’initiation au jumptsyle ouvert à tous animé par le collectif La Horde. Un after est proposé après le spectacle au sein du théâtre avec le dj Friday Vibes, jeune artiste local impliqué dans une association qui programme par l’intermédiaire de Facebook, des événements musicaux pour les jeunes sur notre territoire depuis 2014.
En guise de restitution d’atelier, un impromptu artistique encadré par la Horde invitera l’ensemble du public à danser et à participer à l’événement after dj set.
Avec ce projet, Les Salins souhaite transformer l’image du lieu, toucher les 20-35 ans et permettre aux habitants de découvrir des artistes en émergence.

Share