Communiqué – Association des Scènes nationales

Communiqué – Association des Scènes nationales
08 juil. 2016

COMMUNIQUÉ DU 4 JUILLET 2016

La nomination de José Montalvo à la direction de la scène nationale MAC de Créteil pose de multiples questions.

Que signifie « un choix » alors que la procédure avait été annoncée aux autres candidats comme infructueuse ?

Que signifie ce long délai pour aboutir à cette “désignation” ?

José Montalvo étant a priori un chorégraphe encore en exercice de son art, financera-t-il ses propres créations sur le budget de la scène nationale ? Quelles seront les relations avec le Centre Chorégraphique National, implanté sur le même territoire et dans le même bâtiment, dirigé par Mourad Merzouki ? Quelle sera la place de la pluridisciplinarité au sein de la Maison des Arts de Créteil ?

Autant de réponses à apporter afin qu’un sens à cette décision apparaisse clairement, sinon c’est le processus de désignation lui-même, défini par le ministère dans le cadre du label « Scène nationale », qui perd toute légitimité. Il ne s’agit pas ici de viser une personnalité artistique éminemment respectable mais d’alerter sur ce qui nous apparaît comme un manquement très sérieux aux règles élémentaires d’équité qui devrait présider aux nominations ainsi qu’une remise en cause des missions élémentaires des Scènes nationales et de la fonction de direction, telles qu’elles ont été voulues par le Ministère de la Culture.

Pour le conseil d’administration de l’association des Scènes nationales :

Jean-Paul Angot, directeur de Grenoble – Olivier Atlan, directeur de Bourges – Philippe Bachman, directeur de Châlons-en-Champagne – Franck Becker, directeur de Quimper – Catherine Bizouarn, directrice de Blois – Gérard Bono, directeur d’Aubusson – Philippe Buquet, directeur de Chalon-sur-Saône – Virginie Boccard, directrice de Lons-le-Saunier/Dole – Célia Deliau, directrice du Creusot – Jean-Paul Jury, président Lux de Valence – Denis Lafaurie, directeur d’Alès – Anne Tanguy, directrice de Besançon

Share