Journal de confinement des scènes nationales l N°17

Journal de confinement des scènes nationales l N°17
11 déc. 2020

Les scènes nationales restent à l’écoute des artistes, du public et de la population en mettant en place diverses actions montrant leur soutien à la création artistiques et leur inscription dans la vie de leur territoire. Ce “journal de bord” vous propose quelques exemples d’actions et de projets menées au sein des équipements du réseau des scènes nationales. Tous les jours, retrouvez la vie dans “nos maisons”.

Malgré la fermetures de ses portes au public, le Théâtre-Sénart a réussi à conserver son lien avec les artistes et les publics.

Résidences d’artistes

Les planches du plateau de la scène nationale de Sénart continuent d’être foulées par les artistes conviés à s’exercer sur scène.  Thomas Poitevin est venu répéter son prochain spectacle accompagné de ses perruques et de tous ses personnages qu’il incarnait, et incarne toujours, sur Instagram sous forme de capsules vidéos. Thomas et ses perruques montent sur scène est co-écrit avec Hélène François et Stéphane Foenkinos et sera crée en septembre 2021 avant d’être sur les routes, en tournée.

Thomas Poitevin © Vincent Descotils

 

Suite à l’annulation du spectacle Les Hortensias, écrit par Mohamed Rouabhi, qui devait se tenir en janvier 2021, Patrick Pineau, le metteur en scène, a conservé les dates de répétitions de novembre pour travailler un nouveau projet à destination des enfants. Toutefois, la troupe de comédiens des Hortensias reviendra à l’automne prochain. Sylvie Orcier, scénographe de la pièce a été accueillie le 16 novembre pour la présentation de la maquette du décor. Ce dernier est d’ailleurs actuellement en construction dans les ateliers du théâtre.

Tournage

Dernièrement le théâtre s’est transformée en lieu de tournage pour le clip de l’auteur, compositeur et interprète belge Noé Preszow. Romie Esteves a également fait une captation de son spectacle Vous qui savez ce qu’est l’amour.

Le Théâtre Sénart à l’école et dans des structures travaillant avec des personnes en situation de handicap

Les établissements scolaires n’étant pas fermés, les représentations en leur sein sont toujours possibles. Quatre spectacles y ont été présentés ainsi que des actions culturelles.

Du 1er au 4 décembre, huit concerts ont été programmés dans les écoles du territoire lors d’une “mini-tournée” du quatuor de l’Orchestre des Siècles.

Un concert au beau milieu d’un cours de mathématiques ou de français ? Le Théâtre Sénart l’a fait ! Les élèves de cinq lycées du territoire ont vu apparait l’ensemble Le Concert de la Loge pendant leurs heures de cours et ont été invités à prendre part spontanément à la représentation. Cette action, nommée les “micro-chocs”, représente la première étape du projet Hip Baroque Choc, un projet d’éducation artistique et culturelle permettant d’accompagner les jeunes dans la pratique artistique, la découverture du spectacle vivant et le développement de la confiance en soi.

© Micro-chocs

 

Du 24 au 27 novembre, la deuxième étape de la résidence territoriale artistique et culturelle de Pauline Collin et Claire Barrabès s’est tenue au sein de trois collèges. Lors de ces interventions, les artistes ont donné la parole aux élèves et les ont accompagnés sur le travail d’écriture, d’interprétation théâtrale et de recherche autour du polar.

Un projet d’ateliers artistiques s’est également développé, dans le cadre du premier temps du projet Nos devenirs imaginaires, au sein de quatre structures travaillant avec un public en situation de handicap, et avec une dizaine de professionnels. Ces ateliers ont été menés par la compagnie La Nébuleuse de Septembre et Martin Grandperret, son directeur artistique.

La création d’un carnet de saison

Depuis trois saisons maintenant, le Théâtre-Sénart passe commande auprès d’artistes locaux pour la création d’un carnet de saison, l’occasion pour eux d’exprimer leur art et leur vision. Cette année, c’est le photographe Vincent Descotils qui s’est prêté au jeu. Trois ouvrages sont édités à partir des créations des artistes auxquelles s’ajoutent des interviews d’artistes, de techniciens, de spectateurs ou encore des extraits issus de la presse. Le confinement a été l’occasion de solliciter des artistes des saisons passées et de réaliser une maquette. Les deux premiers tomes devraient paraitre au premier trimestre de l’année 2021.

Share