Exil, migration, hospitalité

Exil, migration, hospitalité
21 nov. 2018

Les scènes nationales sont au service d’un projet social et démocratique en créant de multiples actions culturelles pour sensibiliser un public plus large. Beaucoup d’entre elles initient des projets en direction des populations vulnérables comme les migrants. L’exil, la migration et l’hospitalité inspirent plus d’un artiste et donnent aux théâtres l’opportunité de proposer des actions engagées sociales et inclusives mais aussi des dialogues.

Il pourra toujours dire que c'est pour l'amour du prophète from Gurshad Shaheman

Implication des demandeurs d’asile dans le processus de création et inclusion des publics

En juin 2018, Pierre Jodlowski a rencontré, lors de sa première année de résidence au LUX de Valence, en collaboration avec des associations sociales et culturelles locales (Cimade, ALDA, Centre d’accueil pour demandeurs d’asile, le Diaconat protestant, Secours Populaire…), des migrants, récents ou plus anciens. Ils ont partagé avec lui leur expérience d’exil, leur première rencontre avec Valence, leur intégration.

Le compositeur est engagé et soucieux d’ouvrir la musique contemporaine et de pouvoir la partager, sa création s’enracine dans la réalité contemporaine. Ainsi, l’installation Passage voit le jour et dresse un portrait acoustique de Valence, ville attachée à l’hospitalité, qui a accueilli et intégré de nombreux refugiés et migrants depuis le début du 20e siècle. L’installation propose aux visiteurs un environnement acoustique et lumineux pour interagir dans un tunnel de 10 mètres de long.

Mon travail ici est celui d’un collectionneur de souvenirs. Je commence toujours par rencontrer des individus qui avouent leurs souvenirs à travers des histoires ou des mots simples. Ces éléments sont ensuite recomposés dans une séquence acoustique pour être enfin proposés aux visiteurs qui peuvent partager le contenu car c’est un tunnel interactif [Pierre Jodlowski]

Ce qui nous agite a la volonté de créer un espace autour d’un thème et de le parcourir en utilisant la sensibilité et l’échange pour pouvoir éclairer la vision sous un autre angle. Pour sa première édition en avril 2019 au CCAM, Scène nationale de Vandoeuvre, le festival questionne l’actualité autour de l’exil et de l’hospitalité. L’événement principal sera la performance de Gurshad Shaheman il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète.

Les témoignages d’artistes et de la communauté LGBT (de 30 à 17 ans) du Maghreb et du Moyen-Orient réunis à Beyrouth et à Athènes après leur traversée de la Méditerranée, se répètent jusqu’au vertige le rendant plus puissant, presque hallucinant. [Magazine Mouvement, juillet 2018]

Pendant deux jours, des moments d’échanges avec le public sont organisés.

Exploration du Moyen-Orient !

La 7e édition du festival Vagamondes, proposée à la Filature à Mulhouse en janvier 2019, ouvre une fenêtre sur les cultures du bassin méditerranéen en programmant théâtre, spectacles de danse, concerts, expositions, films, rencontres et conférences.

La Scène nationale accueille et coproduit des artistes syriens en exil qui viendront pour la première de Chroniques d’une ville qu’on croit connaître. Aussi, vous découvrirez Mir Vam de Neda Sokolovska, une performance construite à partir de discours de migrants syriens qu’elle a rassemblés dans un camping de réfugiés.

Pour les plus jeunes, Karam Alzouhir, artiste syrien en exil à Strasbourg présentera son spectacle jeune public Un nôtre pays sur le thème des réfugiés. A la fin du spectacle, un brunch sera organisé pour créer des moments d’échanges conviviaux pour toute la famille.

Des films kurdes, iraniens et irakiens seront également programmés en collaboration avec le cinéma Bel Air.

Chroniques d'une ville qu'on croit connaître at the Festival Vagamondes, January 15th and 16th 2019 (c) Muzaffar Salman

Collaborations avec des associations locales initiées par les scènes nationales

La Filature poursuit son engagement auprès des associations locales qui aident les migrants, lors d’un festival ou en leur donnant la possibilité de venir au théâtre. La plupart des performances sont dans leur propre langue.

Le Grand R, à La Roche-sur-Yon, collabore avec France Palestine Solidarité Vendée dans le cadre du premier concert de la saison de Mohamed Najem. Ils sont également associés au festival Migrant’scène pour la conférence musicale publique de Violaine Schwartz autour de io 467.

Un Nôtre Pays, January 13th 2019, Vagamondes festival at the Filature (c) Orouba Deeb

Séances d’écriture

Le département littérature du Grand R propose des séances d’écriture pour mettre en lumière la diversité des langues, l’appréhender par l’écriture et entrer pas à pas dans la littérature et la culture.

La saison dernière, la scène nationale a organisé, en partenariat avec la Cimade, des ateliers couronnés de succès. Motivés mais impliqués dans le processus de création, les participants sont revenus voir les pièces, rencontrer des auteurs… Des livres ont été créés pour recueillir les textes et ont été présentés et vendus au profit de la Cimade. D’autres séances d’écriture auront lieu cette saison.

Une partie des textes produits lors des séances ont en effet été lus par certains auteurs lors de la manifestation du Collectif Xclus en septembre dernier. Ce collectif rassemble des artistes (musiciens, chanteurs, slameurs, illustrateurs, artistes de cirque, etc.) qui agissent ensemble pour « exposer les décisions politiques migratoires, porter un message de partage et ouvrir notre esprit aux autres mais aussi récolter des fonds pour des associations »

Share