LE CARRÉ, SCÈNE NATIONALE – CENTRE D’ART CONTEMPORAIN D’INTÉRÊT NATIONAL – CHÂTEAU-GONTIER

Château-Gontier

WWW.LE-CARRE.ORG

Statut : Association loi 1901

Téléphone administration : 02 43 09 21 50
Fax administration : 02 43 09 21 51
Email : contact@le-carre.org
Adresse :
Pôle culturel des Ursulines
4 bis, rue Horeau
BP 10357
53203 Château-Gontier-sur-Mayenne

Direction : Maël Grenier
Présidence : Jean-Michel Noyet

Bassin de population : 30.000 habitants
Nombre de salariés : 15 (ETP)

ÉQUIPEMENT

Installé dans un ancien couvent du XVIIe siècle : 2 salles : Théâtre des Ursulines (534 places, théâtre construit dans l’enceinte patrimoniale en 1999), le Rex (214 places, ancien cinéma reconverti en salle de spectacle); 1 appartement pour les artistes en résidence; 1 espace dédié à la création et/ou répétition; La Chapelle du Genêteil (XIIe) est mise à disposition du Centre d’art contemporain. Cet espace sera en travaux à partir de septembre 2021.

PROGRAMMATION (MOYENNE PAR SAISON)

Spectacle vivant : 47 propositions / 82 représentations; Arts plastiques, numériques et visuels : 3 expositions. Budget global (moyen par an) : 1 600 000€

COLLECTIVITÉS PARTENAIRES

Ministère de la Culture / DRAC Pays de la Loire, Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier, Conseil départemental de la Mayenne, Conseil régional des Pays de la Loire.

LE PROJET ARTISTIQUE

Un écosystème artistique rayonnant, nouveau projet artistique et culturel du Carré s’inspire de la richesse et de la diversité présentes dans la philosophie de la permaculture.

Il s’appuie sur quatre valeurs-piliers que sont la diversité, la convivialité, l’inclusion et la collaboration, et fera dialoguer les deux identités artistiques, art vivant et art contemporain qui forment l’ADN du Carré :

Diversité des lieux avec un développement des formes hors-les-murs, diversité des expériences avec des explorations sensorielles larges (dispositifs immersifs, déambulatoires…), convivialité avec une place belle faite à l’art de vivre au travers des arts culinaires, inclusion par une participation importante de personnalités de la société civile et le recours à la participation des habitants avec un attention particulière au lien intergénérationnel ; et enfin la collaboration comme maître mot des relations culturelles de territoire.

Il sera ponctué par 2 temps forts :
  • Un focus sur la création dédiée à l’enfance et l’adolescence,
  • Un rendez-vous artistique écologique et citoyen.

Maël Grenier associe à ce projet 3 artistes : David Rolland, chorégraphe et danseur, Marion Aubert et Marion Guerrero de la Cie Tire pas la nappe, et le Collectif de la Meute, collectif d’artistes plastiques intervenant dans l’espace public.

COLLABORATIONS AVEC D’AUTRES SCÈNES NATIONALES ET/OU D’AUTRES RÉSEAUX

Onze, Biennale de la marionnette et des formes manipulées

13 structures culturelles (département de la Mayenne, Maine-et-Loire et Sarthe) s’associent afin de coproduire et diffuser une soirée de petites formes marionnettes / formes manipulées pour adultes. À cela s’ajoute une programmation de spectacles, expositions, stages… pendant un mois sur les différents lieux avec une communication globale.