Un réseau actif à l’international

Un réseau actif à l’international
06 mai 2019

Notre pays, tous les pays, sont peuplés de villes/Monde et de villages/Monde. La connexion à l’autre court sur la place et sur le net.

Ainsi, les scènes nationales sont aussi bien tournées vers leur territoire qu’actives dans les réseaux internationaux. Elles participent à la mobilité artistique mondiale en invitant et en exportant les compagnies qui traduisent nos différentes sensibilités en expression universelle.

Des regards nouveaux pour mieux se situer et participer ensemble à une émancipation réciproque.
En complément des relations bilatérales que chacun et chacune mène avec des artistes et acteurs culturels d’autres pays d’Europe et d’autres continents, les Scènes nationales ont engagé une politique collective s’appuyant sur la force et la spécificité d’un réseau unique au monde et exemplaire dans son accompagnement des artistes tout comme son rapport aux territoires qu’il irrigue.

C’est ainsi qu’en octobre 2016 le réseau signe une convention de partenariat (initiée par l’Institut Français de Chine) avec le China Arts and Entertainment Group (CAEG), un réseau de diffusion et de programmation représentant près d’une cinquantaine de théâtres répartis dans toute la Chine. Puis qu’en 2018, une deuxième délégation de l’association part en Chine sur invitation du CAEG et de l’Institut Français pour participer à un salon international.

Relire le Focus Création sans Frontières

Enfin, depuis 2 ans, l’association est partenaire des rencontres professionnelles internationales du spectacle vivant du New Deal dont la prochaine édition aura lieu les 6 et 7 juin 2019 à la Philharmonie de Paris.

Cette saison encore, de nombreux projets transfrontaliers et internationaux anime le réseau des Scènes nationales.

MA scène nationale de Montbéliard : scène nationale et européenne

La dimension internationale de la scènes nationale est largement renforcée par deux projets européens de formes différentes : Open Access et le festival Parlemonde.

Depuis 2012, MA scène nationale – Pays de Montbéliard, et le CCNFC Belfort ont placé le transmedia au cœur de la recherche artistique avec la création d’un Pôle Européen de création dédié au spectacle vivant et transmedia appelé L-EST et soutenu par le programme Europe Créative de l’Union européenne.

Porté par L-EST, le projet Open Access – Experimenting with performing arts and transmedia creation se déroule depuis septembre 2018 et ce jusqu’à décembre 2020.

Co-organisé avec trois structures européennes partenaires, le National Theatre Wales (Cardiff, Grande-Bretagne), ColectivA (Cluj-Napoca, Roumanie) et DuplaCena (Lisbonne, Portugal), ses activités ont lieu dans les quatre pays.

Open Access s’inscrit dans la dynamique de soutien à la création artistique développée par MA – scène nationale, du Pôle métropolitain qui s’est déployée depuis 1990 dans le domaine de l’image et du numérique avec le CICV puis avec Ars Numerica, sous l’impulsion de Pierre Bongiovanni.

PARLEMONDE est un événement mêlant spectacles, concerts, ateliers et masterclasses en tout genre, présenté par MA Scène nationale de Montbéliard dont la deuxième édition a lieu du 9 au 11 mai 2019 : créations participatives, esprit convivial et gratuité font la spécificité du festival.

PARLEMONDE s’inspire des langues qui résonnent dans la région et qui rappelle à chacun les racines multiculturelles qui en font la richesse. Cet événement croise plusieurs disciplines, arts visuels, sonores, théâtre et poésie, explorant langues et langages de chacun comme premier matériau commun. Des artistes européens venant d’horizons divers, revisitent avec originalité et audace nos langues et notre rapport au monde avec un regard nouveau, valorisant les différences et les identités. Une cartographie inédite du territoire, questionnant les mots de l’appartenance, de la trajectoire et de l’orientation. Une invitation à voyager ensemble au cœur de ce qui nous rassemble.

Les créations de PARLEMONDE#2 sont portées par la danseuse et metteure en scène croate Barbara Matijevic, l’auteur, metteur en scène et comédien espagnol Jorge Picó, le réalisateur et vidéaste flamand Wil Mathijs, les metteurs en scène Cédric Orain et Charlotte Lagrange, les chorégraphes Annabelle Chambon et Cédric Charron, et d’autres artistes qui se joindront à eux pour nourrir ce projet d’envergure.
Ils travaillent aux côtés d’une centaine d’enfants, adolescents et adultes plurilingues, dans des classes UPE2A (Unités Pédagogiques pour Élèves Allophones Arrivants), des classes ordinaires d’écoles primaires, collèges et lycées, et différentes structures associatives.

La saveur de l’autre à Calais

Troisième édition de cette manifestation au Channel, Scène nationale de Calais du 24 au 26 mai 2019, dont les thématiques touchent au plus près une des grandes questions humaines de ce XXIe siècle : les migrations.
Concerts, conférences, spectacles, propositions artistiques, rencontres, il s’agit pour la Scène nationale de concevoir un temps aux entrées multiples, en quelque sorte un moment hospitalier pour y traiter de l’humanité.
Donner à réfléchir afin de fonder un regard.
Avec la volonté de s’adresser, trois jours durant, à tous et à chacun.

Manifestation organisée avec le soutien du programme Europe créative de l’Union Européenne, dans le cadre du projet Atlas of transition.

Avec, Rokia Traoré – Né so ; Trans’hip hop express, Melting spot, Le tire-laine ; Azadi, La cie Anaya ; Tiken Jah Fakoly…

Quoi de neuf pour PYRENART ? 

Dans le focus de décembre 2017 nous vous avions parlé de ce vaste projet transfrontalier porté entre autres par l’Estive, Scène nationale de Foix et de l’Ariège et le Parvis, Scène nationale de Tarbes Pyrénées, le projet, qui vise à accroître l’internationalisation des entreprises du spectacle vivant, est porté en tout par 9 partenaires français et espagnols impliqués dans la dynamisation de l’espace pyrénéen.

Depuis son lancement en 2018, Pyrenart c’est :

  • 6 compagnies du territoire co-produites pour soutenir la démarche de création à l’échelle internationale,
  • 6 compagnies du territoire diffusées pour soutenir leur démarche d’internationalisation en les accueillant dans les lieux des structures partenaires,
  • 2 itinéraires pyrénées,
  • 3 compagnies internationales accueillies afin de permettre la montée en compétences à travers l’échange d’expérience et de pratiques,
  • 15 compagnies ayant bénéficié d’un soutien dans le cadre de la biennale du CINARS à Montréal du 12 au 17 novembre 2018.

Mais aussi cette saison 2019/2020, des séminaires, ateliers, des visites d’étude à l’étrangers ou encore la mise en place d’un MOOC !

Consultez le bilan complet

LaB e23 , un exemple de coopération culturelle transfrontalière franco-suisse

Cette coopération culturelle transfrontalière vise à diversifier l’accès à une culture franco-suisse commune. Il s’agit de démultiplier les capacités de rayonnement de formes artistiques produites sur le territoire franco-suisse, d’enrichir un patrimoine culturel immatériel partagé et ainsi de rapprocher les publics de ce territoire.

Ce projet portée par les 2 scènes, Scène nationale de Besançon, repose sur la mutualisation des moyens, ressources et réseaux des deux partenaires pour un soutien en coproduction à 8 équipes artistiques pour la création de 9 spectacles, la mutualisation et le développement de compétences de médiation culturelle, l’expérimentation d’actions de médiation culturelle à travers la création d’outils visant différents publics communs aux 2 partenaires.

Découvrir le dossier de presse du projet

L’Intelligence artificiel au coeur du projet européen de l’Hexagone, Scène nationale de Meylan.

L’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences est partenaire du projet European ARTificial Intelligence Lab (nov. 2018 – oct. 2021) financé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne et porté par Ars Electronica aux côtés de 12 structures culturelles issues de 11 pays européens.
Le projet ARTificial Intelligence Lab souhaite proposer au public des sujets de réflexion scientifiques et technologiques liés à l’Intelligence Artificielle dans l’objectif de contribuer à une société critique et réflexive.
Ainsi, treize acteurs culturels, issus de onze pays européens, proposeront un large panel d’activités artistiques, culturelles et éducatives, se déclinant sous la forme d’expositions, de laboratoires, de performances, d’ateliers, de colloques, de résidences. Ils offrent ainsi une diversité d’approches et de représentations de l’IA.
L’ensemble des propositions favorisera le travail interdisciplinaire, la mobilité transnationale et les échanges interculturels.
Au total, le projet proposera près de 221 activités dont 26 résidences, 22 expositions, 23 ateliers, 9 performances et 32 programmes de conférences.

À Grenoble, ce projet européen se traduira par :

• 1 résidence arts sciences,
• 1 nouvelle création sur la scène de l’Hexagone,
• 2 séminaires professionnels,
• 2 conférences internationales,
• 8 dispositifs pour EXPERIMENTA, LE SALON,
• 36 actions culturelles.

D’autres projets internationaux sont portés par les Scènes nationales comme le festival Vagamondes à la Filature de Mulhouse.

Share